Biodiversité, le rôle de la prairie

Outre protéger les sols et pérenniser la biodiversité, les prairies constituent également d’importants puits de carbone pour stocker aussi bien le carbone issu de l’agriculture que de la société civile ou des transports.

La prairie permanente stocke du CO2/ha (gaz à effet de serre) équivalent à la production des gaz de 2 vaches pendant 250 ans.

La prairie permet également plus de production d’eau potable puisque à 1,1 m de profondeur, il y a 4 fois moins de nitrates sous les prairies que sous les cultures.

La production de la viande d’un bovin à l’herbe plutôt qu’au système maïs permet l’économie de l’équivalent de la production de GES par une petite voiture sur 10.000 km (source Journée de l’herbe 2013).

Les prairies maintiennent une très grande biodiversité grâce à la richesse en matière organique des sols. La quantité moyenne de faune (ver de terre…) présente sous 1 ha de prairie est de 3.5 T, soit l’équivalent de 6 vaches (pour 2 vaches au-dessus).

Partager cet article :