L’herbe est l’aliment principal des bovins

Date de publication : Mars 2017

Les ruminants sont des herbivores capables de digérer les fibres végétales grâce à leur système digestif particulier. L’estomac proprement dit est précédé de 3 poches qui permettent une prédigestion des aliments par des micro-organismes.

Abondante en Wallonie, l’herbe sous toutes ses formes (en frais, ensilée ou en foin) est l’aliment principal des bovins. Ils la transforment en viande et en lait pour la consommation humaine.

En Région wallonne, en moyenne, de 60 % à 80 % de la ration d’un bovin est constituée d’herbe. Cet aliment est produit dans l’exploitation et peut être récolté par les animaux eux-mêmes lorsqu’ils pâturent. Il est donc moins cher. Les ruminants sont les seuls animaux de ferme à valoriser l’herbe des prairies pour la transformer en lait et en viande pour l’Homme. Les rations sont adaptées au type de bétail (laitier ou viandeux) et au stade de croissance de l’herbe.

Si la disponibilité en herbe est insuffisante au pâturage, des compléments en foin, en ensilages ou en d’autres fourrages peuvent être apportés en prairie ou distribués à l’étable. Durant l’automne et l’hiver, les réserves constituées, durant la bonne saison, sous forme d’ensilage d’herbe humide ou préfanée et de foin sont alors utilisées pour nourrir les bovins.

Les éleveurs réalisent également des cultures de maïs « plante entière » qui servent à alimenter les animaux durant la période hivernale, voire estivale.

Et le cheval ? Le cheval et l’âne sont également des herbivores mais ils ne disposent que d’un estomac. La digestion des fibres végétales se fait grâce à une fermentation par des micro-organismes dans le caecum et le gros intestin.

L’ensilage est une méthode de conservation de l’herbe par fermentation, sans devoir faire sécher l’herbe.

Partager cet article :