Biodiversité

Vous êtes ici : Accueil / Enjeux / Environnement / Biodiversité

Les prairies

Les prairies sont des éléments importants du paysage qui accueillent des formes variées de biodiversité.Elles occupent un quart de la superficie wallonne, soit la moitié de sa superficie agricole.Ces prairies sont des éléments importants du paysage. Elles accueillent des formes variées de biodiversité et protègent mieux que les cultures les sols de l’érosion.

Ces prairies sont gérées par l’Homme et les ruminants (vaches, moutons, chèvres) sont des acteurs indispensables pour les entretenir et les valoriser.De plus, certaines zones agricoles de Wallonie ne sont pas adaptées aux cultures car la topographie et les conditions pédo-climatiques ne s’y prêtent pas. La valorisation de l’espace la plus adaptée, pour convertir l’énergie solaire en énergie pour l’Homme dans ces zones contraignantes, est l’élevage de ruminants via l’herbe.

Le saviez-vous ?

En Wallonie, 48% de la superficie agricole utile (SAU) est de l’herbe…. ce qui comparé à d’autres régions, lui confère des atouts de durabilité importants.
Il n’y a que les ruminants qui sachent utiliser les surfaces en herbe pour les valoriser et les transformer en aliments utilisables par l’homme. Le ruminant ne rentre donc pas en compétition avec l’homme au niveau nourriture et permet la régulation de l’écosystème prairie.

Dans l’agriculture

Les prairies, combinées aux forêts wallonnes, jouent un rôle important dans le stockage du carbone.
Parce qu’elle est directement gestionnaire de territoires, de milieux et d’éléments écologiques (haies, bordures, mesures agri-environnementales,…), l’agriculture contribue au maintien de la biodiversité.

L’intensification des pratiques agricoles peuvent entraîner une diminution de la biodiversité et placer dès lors l’élevage comme un des acteurs potentiels de l’érosion de la biodiversité. Notamment par la fragmentation des habitats, la surexploitation des ressources ou la pollution du milieu.

L’élevage à l’avantage de valoriser les écosystèmes prairiaux qui illustrent la complexité des relations existant entre l’élevage et la biodiversité.A l’échelle de la Wallonie, l’atout de l’élevage est qu’il peut valoriser différents types de productions (équilibre élevage / cultures) et de milieux (prairies, petit cours d’eau et mares, haies), ce qui lui permet d’avoir un impact positif sur la biodiversité.

En savoir plus sur la biodiversité et l’agriculture ?